Le « monochrome bleu » d’Yves Klein

Le monochrome bleu de Klein, est l’état le plus pur de la couleur. c’est une référence, que ce soit dans le domaine de la peinture ou plus généralement en beaux-arts. Les raisons de cette unanimité sont intrigantes.

Une vie d’artiste

Originaire de Nice (en France), Yves Klein y est né en 1928. Promu à une carrière de judoka, il décida de se convertir à l’art et à la peinture en 1954 où commença son aventure monochrome. Ses parents : Fred Klein et Marie Raymond étaient déjà peintres, eux aussi,, toutefois le fils était autodidacte et présentait une intelligence artistique hors du commun. Inspiré et construit par ses voyages, l’artiste aura vu pas moins de cinq pays au cours de sa vie : l’Italie, l’Angleterre, l’Irlande, l’Espagne, le Japon. C’est au cours d’un projet de portraits reliefs à l’image de ses amis qu’Yves Klein décède subitement d’une crise cardiaque le 6 juin 1962.

Le monochrome bleu

Vers 1955, les tableaux monochromes (encore tous de couleurs différentes) d’Yves Klein connurent un succès sans pareil sur la scène artistique européenne. Son œuvre le plus connu : le monochrome bleu fût peint en 1960 durant ce que le monde de l’art appelle son époque bleue. À l’issu de ce chef-d’œuvre vient la dénomination : International Klein Blue (IKB), en référence au bleu de son tableau monochrome. Tableau intitulé « IKB 3, monochrome bleu », ce dernier s’inspire du ciel et de la mer pour évoquer la beauté naturelle de la couleur telle qu’elle est : authentique, libre et absorbante. Jusqu’à aujourd’hui, la couleur bleue Klein (à distinguer du bleu Majorelle) perdure et rend hommage à son père et créateur.

L’art dans l’œuvre

Yves Klein est entré dans l’histoire des beaux-arts avec ses œuvres monochromes insufflées par un courant qui, à l’époque, représentait une révolution dans le domaine de la peinture : le courant du nouveau réalisme. Reconnu pour ses peintures à la sensibilité expressive, la forme et les traits ne priment pas dans ses œuvres, ils laissent place à l’émotion et à la force individuelle de la couleur. L’artiste interpelle le public par l’audace et la singularité de son travail : à la fois abstrait des autres formes de peinture de l’époque, et éloquent, touchant un grand nombre d’amateurs d’art jusqu’à nos jours. Par ses œuvres, en particulier le monochrome bleu, Klein a su libérer la couleur de la prison que représentait les lignes.

Yves Klein est un artiste peintre français qui a révolutionné son art avec ses tableaux et sa technique de pinceaux vivants. Parmi ses œuvres les plus connues se trouve l’IKB3, monochrome bleu, source de la couleur bleu Klein.

Peinture : qu’est-ce que le street art ?
Art africain contemporain : histoire et exemples